Chute de cheveux : comment la stopper ?

visibility131 Views comment0 commentaires person Posted By: NDEYE FATOU CISSE

Qu’est-ce que la chute de cheveux ?

Tout d’abord, il faut savoir que la perte de cheveux est un phénomène naturel. En moyenne, une personne perd entre 50 et 100 cheveux par jour. Cependant, il arrive qu’elle soit plus conséquente : on parle alors d’alopécie. Ce terme médical désigne une chute anormale des cheveux, qu’elle soit partielle ou totale.

Mais alors, comment faire la différence ? A partir de quel moment faut-il s’inquiéter ? Voici quelques signes qui devraient vous mettre la puce à l’oreille. Si vous avez constaté une diminution de votre masse capillaire à certains endroits ou si vous perdez vos cheveux par poignées après la douche, sur la brosse ou même simplement en y passant les doigts, ce qui suit devrait vous intéresser.

Les différentes causes de la chute de cheveux

Avant de se lancer dans la recherche d’un remède contre la perte de cheveux, il est important d’en identifier les causes. En effet, le traitement sera différent selon les raisons qui l’ont favorisée.

La perte de cheveux réactionnelle

Également appelée “alopécie diffuse”, il s’agit d’une chute soudaine et temporaire de la masse capillaire. Elle est le plus souvent liée à un événement.

 

C’est le cas lors d’un changement de saison par exemple. Modification des températures, de la luminosité… À l'automne ou au printemps, il n’est pas rare de constater une perte de cheveux un peu plus importante que d’habitude.

La fluctuation des hormones joue un rôle important à ce sujet, surtout chez les femmes. Les menstruations, la grossesse, l’accouchement ou encore la ménopause sont autant d’étapes qui peuvent être accompagnées d’une modification de la masse capillaire.

Autre cause possible : les carences nutritionnelles (en vitamines ou en fer notamment), qu’un bilan sanguin permettra de révéler.

Parfois plus difficiles à identifier, la fatigue et le stress ne sont pourtant pas des éléments à négliger. Un choc psychologique ou bien physique peut également être à l’origine de ce problème, même quelques mois après.

La perte de cheveux progressive

L’alopécie androgénétique”, plus communément appelée “calvitie”, survient avec l’âge. Elle touche principalement les hommes et se caractérise par une diminution localisée de la masse capillaire. Chez ces derniers, elle se situe souvent au niveau du front et des tempes ou encore au sommet du crâne. Bien que cela soit moins fréquent, elle peut également toucher les femmes, chez qui elle apparaît de façon plus clairsemée. Comme son nom l’indique, l’alopécie androgénétique est une combinaison de deux facteurs : l’action des androgènes, hormones sexuelles mâles, ainsi que la prédisposition génétique.

 

A chaque problème sa solution

Une fois le diagnostic établi, quelles sont les étapes à suivre pour freiner la chute de cheveux et stimuler leur croissance ? Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il existe des solutions contre la perte de cheveux progressive. Pour cela, il est préférable de faire appel à un professionnel de santé. En revanche, voici quelques conseils à suivre si vous êtes face à une chute de cheveux réactionnelle : 

En interne

Après avoir éliminé tout problème de carence, il est possible d'entamer une cure de compléments alimentaires. La plupart des compléments alimentaires capillaires présents sur le marché contiennent, entre autres, des vitamines du groupe B, et notamment de la vitamine B6 qui participe à la synthèse de la kératine. Ce sont d’ailleurs des vitamines qui se trouvent en grande quantité dans la levure de bière, ce qui explique pourquoi elle est souvent citée en exemple. Pour que les résultats soient visibles, il va falloir s’armer de patience ! En général, une cure de trois mois est recommandée pour être en phase avec le cycle pilaire.

En externe

La mise en place d’une routine capillaire adaptée est essentielle. Aujourd’hui, il existe une multitude de shampooings stimulants spécialement formulés pour dynamiser la fibre capillaire. Ces derniers sont d’autant plus efficaces s’ils sont accompagnés de soins anti-chute, à laisser poser toute la nuit pour de meilleurs résultats. Appliqués par massages, ils permettent d’activer la microcirculation au niveau du cuir chevelu. De nombreux actifs sont efficaces, parmi lesquels les huiles de ricin et de moutarde ou encore les huiles essentielles de cèdre de l’Atlas et de pamplemousse. Là encore, patience et régularité sont de mise.

Les gestes à adopter

En règle générale, mieux vaut prévenir que guérir. Voici donc un rappel des bons gestes à adopter pour préserver la santé de vos cheveux. C’est un fait, la chaleur les abîme : lors des shampooings, préférez l’eau tiède voire froide à l’eau trop chaude puis laissez sécher vos cheveux à l’air libre plutôt qu’au sèche-cheveux et limitez l’utilisation d’appareils coiffants. Attention aussi aux coiffures trop serrées ainsi qu’aux soins capillaires agressifs comme les lissages, les défrisages ou encore les colorations chimiques trop fréquentes. Enfin, la beauté des cheveux passe aussi et surtout par une bonne hygiène de vie à travers un sommeil de qualité et une alimentation équilibrée. Avec toutes ces précautions, nul doute que vous retrouverez une belle chevelure !

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre pharmacien ou votre médecin traitant qui vous orientera vers un spécialiste si nécessaire.

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published
Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi January February March April May June July August September October November December